Uhrzeit Atomuhr
Ewiger Kalender

AIDAS Association Internationale des animaux

AIDAS Association Internationale des animaux

Informations

info@aidas.ch

Famille d'accueil

Statuts Aidas

Nos animaux à placer

Conditions d'adoption

Page d'accueil Nous aider Contactez - nous

Et si nous l'éduquions

Et si nous l'éduquions)


Voyage au pays imaginaire

par Myriam Stampfli

Qui n’a jamais lu le récit de Peter Pan au pays imaginaire ? Qui n’a pas rêvé un jour de s’y rendre pour combattre le Capitaine Crochet aux côtés de Peter Pan et des enfants perdus ? Eh bien moi, j’y suis allée et j’ai pu réaliser un rêve d’enfance. J’en suis revenue avec le sentiment d’avoir enfin compris tout un monde… de chiens !

En effet, le pays imaginaire s’est présenté sous l’aspect à la fois insolite et inattendu d’un cours de comportement pour chiens au Chalet-à-Gobet, sous la direction d’Anne-Marie Villars, notre fée Clochette, accompagné de Peter-Neige, son fidèle compagnon.

Chacun de nous se présentait sous l’aspect d’une Wendy ou d’un Jean Darling (les amis de Peter Pan dans le conte de J. M. Barrie), à la découverte d’un univers nouveau, accompagnant son ou ses compagnon(s) à 4 pattes favori(s) qui avait besoin de grandir… et le nôtre à mon compagnon et moi se nomme Peter-Mango.

Le premier jour, dans un immense pré à la verdure chatoyante, nous avons fait la connaissance des Wendy et Jean de tous horizons et de toutes les couches sociales (nous étions une quarantaine d’enfants et d’adultes et presque autant de chiens), chacun armé de ses propres expériences, mais surtout tous armés de curiosité et de bonne volonté. But du cours : mieux comprendre et communiquer avec nos chiens.

Nos toutous se sont donc rencontrés dans ce pré, se sont fait la fête, se sont engueulés, ont joué, ont eu peur, ont dominé ou se sont soumis, le tout dans un brouhaha indéfinissable pour la novice que j’étais. Ce jour-là a été un choc culturel pour nous tous, à 2 ou à 4 pattes, ponctué de cris de joie, de rires et de bonne humeur. Chaque chien découvrait ce nouvel

environnement avec son caractère, son potentiel et un vécu différents, mais tous y ont trouvé leur place, certains plus effrontément, d’autres plus craintivement, à son rythme, et avec l’aide de sa Wendy ou son Jean et une grosse dose de bonne volonté.

Je me suis vite rendu compte qu’aider mon Peter-Mango à grandir ne serait pas une tâche facile, car moi, Wendy, j’avais aussi besoin de grandir et comprendre certaines choses. Je suis sortie du premier cours avec une affreuse migraine, mais également la joie au cœur d’avoir rencontré tant de gens si différents, ayant tous le même amour du chien, confrontés à des difficultés qu’ils étaient venus chercher à surmonter.

Au fil des cours, malgré la bonne volonté, la persévérance et la patience dont je faisais preuve (quelle modestie…), le stress, la peur, la colère et la résignation étaient aussi au rendez-vous, car les résultats n’étaient pas toujours fructueux. Mais le calme et les conseils expérimentés de la fée Clochette et de ses 3 Clochettines (n’apparaissent pas dans le roman de J. M. Barrie, mais jouent un rôle capital dans mon récit) n’ont pas manqué de me rassurer et m’aider à m’améliorer. J’ai beaucoup ri, mais aussi un peu pleuré. Nos progrès à Peter-Mango et à
moi-même étaient parfois lents, parfois plus rapides. Parfois, j’avais également l’impression que j’en savais moins au bout de trois cours qu’avant de l'avoir commencé et que mon Peter ne serait jamais si bien que dans mes rêves…

Et pourtant, les méthodes ludiques et efficaces de notre fée Clochette nous ont mis peu à peu en confiance avec nous-mêmes et avec nos Peter. La richesse des cours théoriques s’appliquait toujours directement dans la pratique sur le terrain : marche en laisse, rappel, assis, couché, promenades en forêt, promenade en ville, courses, rallyes, sensibilisation aux dangers réels que peuvent représenter un chien (une découverte en soi, car je n’étais pas consciente des dangers qu’ils impliquaient vraiment s’ils n’étaient pas bien éduqués), intonation de la voix, récompenses par des caresses plutôt que la punition, la fée Clochette nous enseignait un monde d’amour et de respect. Nous découvrions que nos chiens n’étaient pas seulement d’adorables peluches, mais sont bien vivants et ont un langage bien à eux, entre eux et avec nous, et ont besoin que nous leur montrions leur place dans leur « meute » que représente leur famille humaine.

Et, comme par magie, arrivée au dernier cours, une harmonie régnait sur notre équipe au début si tumultueuse dans les champs comme dans nos cœurs… .

Nous avons exercé le contenu des cours précédents, et Ô miracle, un véritable pont s’est instauré entre nos deux mondes : outre l’affection, le pont de la communication et de la compréhension s’est établi, petit à petit, pour devenir véritablement solide. Quelle joie et quelle fierté de voir son Peter attentif, faire de son mieux et surtout d'avoir acquis la confiance en sa capacité à obéir. Nous savions voler !

Pour moi c’était un moment extraordinaire ! Notre Peter-Mango d’ordinaire si distrait et tête de mule, avec des ordres clairs de ma part et une voix accueillante et agréable, des encouragements et des caresses aux bons moments, était devenu un véritable agneau d’autant plus cher à mon cœur.

Ce jour-là également, des Enfants-perdus (chiots à adopter de l’Association AIDAS) s’étaient joints au cours avec leurs familles d’accueil. Ayant vécu de misérables conditions pour la plupart, ils ont débarqué dans un pays vraiment imaginaire pour eux. Pas habitués à autant de Wendy et Jean, ou à d’autres Peter, ils ont pourtant été accueillis à bras ouverts par tous et ne demandaient qu’une seule chose : apprendre à voler eux aussi, en attendant d’être adoptés par une Wendy ou un Jean comme ceux rencontrés dans cette nouvelle contrée.

Cela fait maintenant déjà quelques semaines que j’ai quitté ce pays imaginaire et je suis certaine de deux choses : ce
n’était pas un rêve, mon Peter-Mango a fait d’énormes progrès et continue à en faire; et maintenant que j’ai ouvert les yeux sur le monde et le comportement des chiens, jamais je ne les verrais plus de la même manière !

J’ai également une pensée toute particulière pour Peter-Neige, qui a un rôle très difficile
de « maître-chien », qu’il assume avec une prestance et une dignité extraordinaires... Il a su maîtriser toutes les situations durant ces cours, grâce aussi au soutien de sa fée Clochette.

Pour toutes les personnes qui aiment les chiens, ce cours a été une révélation autant pour le maître que pour son fidèle compagnon !